Philippe Pasqua

Biographie          Oeuvres disponibles

Philippe Pasqua (né en 1965 à Grasse, France) est un peintre français. Il a commencé à peindre en 1985. Depuis sa première exposition à Paris en 1990, ses œuvres se retrouvent dans des galeries du monde entier (New York, Moscou, Honk Kong, Mexico, Londres, Hambourg…) mais travaille à Paris. « La peinture de Pasqua est une peinture coup de poing, tant par ses sujets que par la manière, furieuse, obstinée, dont il les traite, une peinture qui nous questionne et déstabilise l’image qu’habituellement nous nous formons des réalités qui nous déplaisent par leur violence ou leur essentielle incongruité et que notre foncière pudibonderie nous conduit à “euphémiser”, ainsi, par exemple, de la transsexualité ou de la trisomie. Pasqua nous dit que dans tous les états de la chair, dont il exalte les métamorphoses, il y a de la beauté. Que celle-ci doit se manifester telle qu’en elle-même et par-delà le bien et le mal. Comme avant lui Bacon ou Freud, dont il a beaucoup médité l’obstiné travail de destruction-reconstruction du réel, il nous dit encore, surtout, l’essentielle étrangeté du monde et de la figure humaine. »

Extrait de Philippe Pasqua, édition La Différence, 2005.

Philippe Pasqua travaille également en tant que sculpteur sur des crânes humains ainsi que des crânes d’hippopotames. Le thème des vanités si superficiel en soi devient alors une exploration profonde. Après avoir longtemps fouillé la chair, l’artiste se penche sur la réalité de l’os. Certains crânes peuvent être recouverts de feuilles d’or ou d’argent, gainés de peaux animales tatouées ou enduits de peinture liquide. L’étape finale est le déploiement d’une nuée de papillons naturalisés. Ailes déployées, couleurs vibrantes, la lumière de l’éphémère magnifie l’ombre des orbites évidées.

Philippe Pasqua

Biographie

Oeuvres disponibles

Philippe Pasqua (né en 1965 à Grasse, France) est un peintre français. Il a commencé à peindre en 1985. Depuis sa première exposition à Paris en 1990, ses œuvres se retrouvent dans des galeries du monde entier (New York, Moscou, Honk Kong, Mexico, Londres, Hambourg…) mais travaille à Paris. « La peinture de Pasqua est une peinture coup de poing, tant par ses sujets que par la manière, furieuse, obstinée, dont il les traite, une peinture qui nous questionne et déstabilise l’image qu’habituellement nous nous formons des réalités qui nous déplaisent par leur violence ou leur essentielle incongruité et que notre foncière pudibonderie nous conduit à “euphémiser”, ainsi, par exemple, de la transsexualité ou de la trisomie. Pasqua nous dit que dans tous les états de la chair, dont il exalte les métamorphoses, il y a de la beauté. Que celle-ci doit se manifester telle qu’en elle-même et par-delà le bien et le mal. Comme avant lui Bacon ou Freud, dont il a beaucoup médité l’obstiné travail de destruction-reconstruction du réel, il nous dit encore, surtout, l’essentielle étrangeté du monde et de la figure humaine. »

Extrait de Philippe Pasqua, édition La Différence, 2005.

Philippe Pasqua travaille également en tant que sculpteur sur des crânes humains ainsi que des crânes d’hippopotames. Le thème des vanités si superficiel en soi devient alors une exploration profonde. Après avoir longtemps fouillé la chair, l’artiste se penche sur la réalité de l’os. Certains crânes peuvent être recouverts de feuilles d’or ou d’argent, gainés de peaux animales tatouées ou enduits de peinture liquide. L’étape finale est le déploiement d’une nuée de papillons naturalisés. Ailes déployées, couleurs vibrantes, la lumière de l’éphémère magnifie l’ombre des orbites évidées.